Le crépuscule d'une idolebyMichel Onfray

Le crépuscule d'une idole

Par Michel Onfray

  • Date de publication: 2010-04-21
  • Genre: Lettres
Score: 4
4
From 29 Ratings

Le crépuscule d'une idole Par Michel Onfray. # 1 Le monde service illimité de livres et livres audio. Pas de limites. Tout en un votre bibliothèque de livres Rechercher des PDF, des eBooks, des ePubs, des eMagazines, des ePaper, des e-revues et plus Offre d'une durée limitée COMMENCEZ VOTRE COMPTE GRATUIT Pour accéder à la bibliothèque de livres. & obtenez vos livres électroniques préférés, notamment PDF, ePub et Kindle. Inscrivez-vous aujourd'hui GRATUITEMENT!.

Description

Michel Onfray, cohérent avec lui-même, s'en prend ici à une religion qui, bien plus que les monothéismes qu'il pourfendait dans son Traité d'athéologie, semble avoir encore de beaux jours devant elle. Cette religion, c'est la psychanalyse - et, plus particulièrement, le freudisme. Son idée est simple, radicale, brutale : Freud a voulu bâtir une « science », et il n'y est pas parvenu; il a voulu « prouver » que l'inconscient avait ses lois, sa logique intrinséque, ses protocoles expérimentaux - mais, hélas, il a un peu (beaucoup ?) menti pour se parer des emblèmes de la scientificité. Cela méritait bien une contre-expertise. Tel est l'objet de ce travail. Avec rigueur, avec une patience d'archiviste, Michel Onfray a donc repris, depuis le début, les textes sacrés de cette nouvelle église. Et, sans redouter l'opprobre qu'il suscitera, les confronte aux témoignages, aux contradictions, aux correspondances. A l'arrivée, le bilan est terrible : la psychanalyse, selon Onfray, ne serait qu'une dépendance de la psychologie, de la littérature, de la philosophie - mais, en aucun cas, la science « dure » à laquelle aspirait son fondateur. On sera, devant une telle somme, un peu médusé : Freud n'en ressort pas à son avantage. Et encore moins sa postérité – qui aura beau jeu de prétendre que si Michel Onfray conteste si violemment la religiosité en vogue chez les archéologues de l'inconscient, ce serait précisément parce qu'il craindrait de contempler le sien. Une « ouverture » biographique, semblable à celle qui précède chacun de ces essais, devance cette objection en racontant comment et pourquoi Michel Onfray a découvert - en vain - cette « science de l'âme » qui n'en est pas une.

Avis

  • Quand la haine se fait média

    1
    Par Cherbane
    De la vigueur certes ; dommage que cela ne serve qu'à pourfendre.... Et que pourfendre se réduise à un style..... Heureusement que la psychanalyse ne se résume pas à ce qu'affirme avec véhémence Mr Onfray....
  • C'est affligeant

    1
    Par Yvon AVENEL
    La couverture de l'ouvrage parle d'elle-même: le sujet narcissique de ce pave qui se veut dans mare c'est Onfray. Une critique pleine de ressentiment qui manque cruellement de vrais concepts pour juger la psychanalyse et ce qu'elle a eu de révolutionnaire.
  • Déjà vu

    1
    Par Visite-newyork.fr
    Si vous avez lu le livre noir de la psychanalyse, passez votre chemin, vous n'apprendrez rien de plus.
  • Comme tous les livres d'onfray

    5
    Par Pierre Disp
    C'est brillant, on perd ses repères, on doute de ses idoles, on réfléchit.